Gagnantes du concours «  Dessine-moi un tapis » – L’Interview

 Dans Concours

La création qui a remportée le prix du concours « Dessine-moi un tapis » est le tapis ALESUND de Mathilde, Alice et Delphine. Quelles ont été leurs inspirations, quel est leur parcours ? Les créatrices l’interview : 

Photo groupe

Comment avez vous pris connaissance de concours ? 
Via le site internet : « Le lieu du design » (http://www.lelieududesign.com

Vous participez souvent à des concours ? 
Nous n’avons pas souvent participé à des concours mais nous recevons régulièrement des informations sur les concours en cours.  (Pourquoi ont-ils participé cette fois–ci ?)

Parlez nous un peu de vous ? Quel est votre cursus ? 
Nous sommes en cinquième année à l’école de design de Nantes Atlantique. Nous sommes en Master en Innovation Responsable et Mutation, la Mutation du Cadre Bâti, autours de la ville durable.

Quelles ont été vos inspirations ? Avez vous des références qui vous ont particulièrement inspirées ?
Nous nous sommes inspirées du design scandinave notamment de la ville norvégienne d’Ålesund*. Nous voulions imaginer un design épuré et géométrique avec une forme asymétrique. On trouvait ça novateur. Du côté des designers, nous nous sommes inspirés des créations de Samuel Accoceberry par exemple et du tapis de Sylvain Willenz pour Chevalier Edition.

*Comme beaucoup de villes norvégiennes, la plupart des bâtiments d’Ålesund étaient édifiés en bois. Et, comme nombre d’entre elles, elle était la proie d’incendies fréquents. Le 23 janvier 1904, l’incendie qui survint, dont les flammes furent attisées par un vent violent, détruisit quasiment toute la ville, que les habitants durent fuir en pleine nuit et dans l’urgence extrême. 800 maisons furent réduites en cendres et 10 000 personnes se retrouvèrent sans-abri. L’empereur d’Allemagne Guillaume II, qui passait souvent ses vacances à Ålesund, apprenant la catastrophe qui venait de s’abattre sur son lieu de villégiature, y dépêcha, à ses frais, plusieurs milliers d’artisans allemands, ainsi qu’une cinquantaine d’architectes, qui reconstruisirent la ville en pierres et briques dans le style alors très couru appelé Art nouveau (en allemand, Jugendstil), dont les bâtiments comportaient notamment de nombreuses tourelles, flèches et ornementations en façades ; l’ensemble est caractéristique et à peu près unique au monde.
Alesund
Ålesund, la vue sur la ville

Quelle a été votre démarche créative ?
Nous avons d’abord fait un brainstorming afin de mettre toutes nos idées en commun. Nous sommes partis d’une grille dans laquelle nous avons dessiné le tapis pour essayer de trouver la forme qui nous plaisait le plus. Nous avons cherché une forme asymétrique mais équilibrée pour nous différencier des tapis standards en forme de rectangle. Nous avons fait plusieurs réunions pour apporter les modifications ensemble puis une fois la base établie chacune a apporté de petites modifications de son côté. Mais la base de tapis a été réfléchie en groupe.

Qu’ont apportées les contraintes lors de la création ? 
La principale contrainte était l’épaisseur des traits. Le règlement du concours spécifiait que nous devions respecter une certaine épaisseur minimale de traits (contrainte liée au mode de fabrication artisanal du tapis). Il y avait une limite de huit couleurs également mais comme nous avons imaginé dès le départ de faire quelque chose d’assez épuré, ça ne nous a pas beaucoup limité.

Que représente pour vous le tapis dans la décoration d’une pièce ou d’un lieu ?
C’est un objet de décoration qui peut venir égayer un intérieur très simple. C’est la première chose que l’on peut voir en rentrant dans une pièce. Le tapis de part de sa taille peut avoir beaucoup d’importance dans la décoration d’une pièce. 

Alesund-tapis
Ålesund, le tapis gagnant
CONCOURS
Ålesund, le tapis réalisé par Toulemonde Bochart
Recent Posts

Leave a Comment

Contactez-nous

Vous pouvez nous envoyer un email et nous reviendrons vers vous, dès que possible.

Not readable? Change text. captcha txt